Ménopause

La ménopause; un accident de parcours?

 

Certains chercheurs s’intéressant à l’évolution de l’être humain ont voulu comprendre pourquoi les femmes perdaient leurs aptitudes reproductives bien avant l’âge de mourir. Lorsqu’on sait que dans l’évolution de l’espèce l’adaptation des êtres vivants vise toujours à promouvoir la descendance, à quoi pouvait bien servir ce phénomène de la ménopause? Seulement l’être humain (et quelques espèces de cétacés) pouvait vivre de 30 à 40 avant de mourir en étant infertile.

 

La première théorie proposée fût  que la ménopause était peut-être un accident de parcours. Comme  l’espérance de vie avait considérablement augmentée, avant elle ne dépassait pas beaucoup les 40 ans, peut-être que la femme homo sapiens avait été fertile toute sa vie et que les changements qui ont permis aux humains de vivre plus longtemps ont  fait apparaître la ménopause……Le bémol de cette théorie c’est qu’elle n’explique pas le fait que l’homme, lui, reste fertile jusqu’à environ 70 ans….

 

Une deuxième  théorie apportée,  est que le phénomène de la  ménopause aurait permis à nos anciennes générations de femmes  homo sapiens  de mieux protéger leurs enfants et petits enfants. En se libérant de la procréation elles pouvaient  mieux les aider à trouver de la nourriture et à survivre face à l’adversité (prédateur)  en leurs transmettant  ses compétences cognitives.

 

Une troisième théorie avancée par des chercheurs canadiens  met  la ménopause  sur la faute des hommes. Ils citent : les hommes préfèrent, de tous temps, s’apparier avec des jeunes femmes, des mutations se seraient accumulées au cours de l’histoire humaine, réduisant la période de fertilité féminine à une quarantaine d’années, puisqu’au-delà elle n’est pas nécessaire. Selon ces chercheurs, il est probable que les femmes aient été potentiellement fertiles tout au long de leur vie, il y a encore quelques dizaines de milliers d’années. Le goût de ces messieurs pour les jeunettes aurait favorisé des mutations qui ont fait baisser la fertilité féminine à un âge avancé ; ces mutations se seraient transmises à toutes les femmes*

Finalement, pour leur part, certains biologistes prédisent  la fin de la ménopause dans un futur proche,  expliquant;  la ménopause n’a ni utilité, ni sens puisque les femmes sont en pleine forme à l’âge de 50 ans  et qu’elles attirent elles aussi des hommes plus jeunes…..*

 

Peut-être ne connaîtrons-nous jamais la réelle théorie expliquant la ménopause, mais il est évidant pour moi que certaines femmes réagissent à l’arrivée de celle-ci  avec une certaine appréhension, elles se sentent en perte de quelque chose, plus anxieuse, voir même dépressive, comme si elles perdaient beaucoup d’intérêt et de sens….ce qui risque de  leur  apporter une entrée en ménopause plus difficile.

 

Tandis que d’autres femmes vont davantage réagir à l’arrivée de la ménopause  avec beaucoup plus de sérénité, de confiance et de joie. Elles se sentent utiles et joue leur rôle avec fierté. Il est évident que cet état d’esprit va jouer en leur faveur et facilité cette étape de leur vie.

 

Si vous êtes dans cette période  de la ménopause et que vous vous sentez mal; plus anxieuse, plus triste, peut-être est ce dû en partie à votre vision de vous-même, à vos croyances sur le vieillissement et l’avancée en âge. Pour changer cet état d’esprit,  il faut porter un  regard  différent sur cette étape de votre vie en dirigeant volontairement  votre attention sur d’autres vérités et croyances qui vont mieux vous servir.

 

Dans cette situation-ci se serait  d’accorder volontairement votre attention sur ce que vous avez créé et développé dans votre vie depuis les dernières années;  vos connaissances, vos compétences dans différents domaines, votre sagesse, votre compréhension différente de la vie, vos expériences. Il faut aussi diriger vos pensées sur les façons que vous pouvez partager  ces connaissances,  cette  sagesse  aux plus jeunes générations par exemple,  si  vous  êtes grand- mères, quel  soutien vous pouvez  apporter  à vos enfants  devenus parents si tel est leurs besoins.

 

Accordez aussi votre attention sur vos projets futurs, sur la liberté, qui pour certaines, vous retrouvez de plus en plus dû aux enfants qui vieillissent. C’est le temps de planifier et réaliser des projets qui vous ont toujours tenus à cœur ; suivre une formation, faire le chemin de compostelle, faire une retraite de méditation, prendre une année sabbatique, ouvrir un p’tit café , faire du bénévolat, participer à un voyage humanitaire, faire de la politique.….

 

Et  surtout….

 

Désintéressez-vous  de ce que vous avez en moins, ne passez pas des heures à vous scruter dans le miroir pour constater l’avancement en âge, ne perdez pas votre précieux temps dans des régimes amaigrissant qui ne font que jouer au yoyo avec votre corps. Mangez sainement, bougez, mais ne vivez pas dans la privation continuelle.

 

C’est à vous de choisir  la façon dont vous voulez voir votre entrée en ménopause, en faisant l’effort de porter votre attention sur ce qui est beau dans votre vie et de continuer à  créer  des instants de beauté qui vont devenir des alliés précieux de votre bonheur tout au long de votre vie.

 

* DossierSanteNutrition-24-Septembre-2013-Menopause-SD-75.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *