Les 4 aspects pour une ménopause harmonieuse

Les 4 aspects pour une ménopause harmonieuse

Les symptômes de la ménopause sont, sans contredit, une des raisons qu’ont beaucoup de  femmes de venir me rencontrer en magasin. C’est pourquoi j’ai décidé de vous parler de 4 aspects importants pour une ménopause harmonieuse. L’alimentation, l’exercice physique, la gestion du stress et des émotions et la spiritualité.

Parlons des symptômes…..

La période de la préménopause (qui précède la ménopause),  marque le début des fluctuations hormonales avec, pour certaines,  l’arrivé de certains malaises plus ou moins intenses selon chacune. Je vous dirais que les symptômes qu’on me rapporte le plus sont les bouffées de chaleur et  sueurs nocturnes,  les troubles du sommeil, l’anxiété, une humeur plus dépressive, une sécheresse vaginale, la fatigue, une baisse de libido et  une  prise de poids qui se traduit plutôt par une nouvelle répartition  des graisses corporelles se retrouvant davantage au niveau de l’abdomen.

Jetons un coup d’œil sur chacun des aspects qui vont supporter le corps pendant cette étape de la ménopause.

Premier aspect : L’alimentation

L’alimentation joue un rôle très important sur les symptômes de la ménopause. Idéalement, les femmes ne devraient pas attendre l’arrivée  de la ménopause avant d’améliorer leur alimentation, car une alimentation optimale dès la jeune quarantaine peut vraiment jouer un rôle protecteur contre certains désagréments.

Certains aliments sont des aliments clé  pour cette période. Par exemple les graines de lin, des poisons gras,  du soya fermenté tel que tempeh et miso. S’assurer une bonne quantité de fruits et légumes et un bon apport de fibres alimentaires.

Est ce qu’il y a des aliments à éviter?

Oui, bien sûr;  les aliments épicés, la caféine, l’alcool et le chocolat. Éviter les sucres et  les aliments à index glycémique élevé, comme le pain blanc, les pâtes, les farines raffinées. En surveillant l’index glycémique des aliments vous allez mieux contrôler l’accumulation de graisses abdominales et par le fait même  les problème cardio- vasculaire et le diabète.

Deuxième aspect : l’exercice physique

L’exercice physique va avoir un gros impact sur les symptômes de la ménopause : moins de bouffé de chaleur (sauf chez la femme en surpoids), meilleur sommeil, meilleure gestion des émotions.  Il va aussi aider à baisser le sucre sanguin, par exemple, marcher 30 minutes à vive allure après le souper du soir est un bon moyen de faire baisser le sucre sanguin et améliorer la sensibilité  à l’insuline. Deplus  il est excellent pour prévenir l’arthrose…Bref il aide à nous garder jeune et en santé.

N’hésitez-pas à ajouter à votre routine l’élévation de poids légers pour s’assurer de faire travailler l’ensemble des muscles du corps. Un muscle entretenu est le meilleur moyen d’éviter les blessures.

  Troisième aspect : la gestion du stress et des émotions

J’aime beaucoup rappeler aux gens, que les symptômes de la ménopause ne se retrouvent pas chez toutes les femmes, en Inde par exemple, les symptômes de la ménopause vécus dans notre culture sont inexistants dans la leur. Dans certaines cultures la ménopause est un événement très réjouissant et célébré de la vie d’une femme.

Dans notre société, la ménopause rappelle souvent à la femme qu’elle avance en âge et   dans une culture comme la nôtre ou l’aspect de jeunesse est tant valorisé cela fait vivre chez certaines, une forme de résistance et ajoute un stress  qui pourrait amplifier les effets désagréables de la ménopause. (Voir article : La ménopause, un accident de parcours?)

Certaines femmes ont aussi des carrières très chargées, ajoutées à la famille et aux obligations familiales  elles ont poussé  souvent leurs limites avant la ménopause et ainsi épuisées leurs glandes surrénales, qui sont les glandes d’adaptation au stress.

Les glandes surrénales  sont des glandes importantes pendant  la ménopause, car se sont elles qui prendront le relais de la production hormonale lors de la ménopause. Pour cette raison, lorsqu’une femme arrive en période de ménopause avec des glandes surrénales épuisées, elle risque fortement d’en ressentir des désagréments. Une saine fonction des glandes surrénales est cruciale pour bien vivre la période de la ménopause qui va se faire dans  une gestion saine du stress, des temps d’arrêt et de repos pendant la trentaine et la quarantaine.

Il est important de souligner que le stress est le pire ennemi de la femme ménopausée portée à avoir des chaleurs. Faire de l’exercice physique régulièrement ainsi que du yoga, la méditation, la cohérence cardiaque vont grandement soutenir la femme pendant cette période. N’hésitez pas à prendre certaines plantes comme    le ginseng *, le rhodiola*, la réglisse*que l’on retrouve en magasin d’aliments naturels qui sont d’excellents produits pour supporter les glandes surrénales.

Quatrième aspect : la spiritualité

On entend rarement parler  de l’aspect spirituel lorsqu’on parle de la ménopause et pourtant le  sens qu’on donne à cette étape de notre vie est primordial pour l’apprécier. (Je vous invite à lire mon article : La ménopause un accident de parcours?)

Certaines femmes me disent se découvrir plus forte; psychologiquement, physiquement et spirituellement.  Elles sont en pleine possession de leurs moyens. Elles sont plus conscientes de leurs besoins et savent aller à l’essentiel. Cette période de turbulence hormonale va avoir permis à certaines femmes de faire du ménage dans leurs idées, leurs projets et de se prioriser davantage dans leurs choix de vie.

Il est évident pour moi que plus vous donnerez un sens positif à cette étape de votre vie, plus facilement se fera la transition.

Plantes

Je ne peux terminer cet article sans mentionner certaines plantes qui sont extraordinaires pour supporter cette étape de la vie d’une femme. Prenons l’actée à grappe noire* qui est  utilisée depuis très longtemps pour combattre les malaises de la ménopause, si vous l’associez au millepertuis*, une plante efficace pour les troubles de l’humeur, vous pourrez aider grandement la qualité du sommeil, diminuer l’irritabilité, le stress, l’anxiété. Je me dois de mentionner la sauge*, cette plante chouchou de mes clientes qui ont perdu le contrôle de leur thermostat intérieur, elle aide à réduire les chaleurs.

En conclusion, chaque aspect est important pour une ménopause épanouie : alimentation, exercice physique, gestion du stress et spiritualité, ce n’est qu’en observant lequel de ces aspects est le moins en équilibre pour vous et en l’améliorant tout en travaillant en globalité  que vous aurez les  meilleurs résultats.

 

* si vous prenez des médicaments, ou si vous avez des problèmes de santé, parlez-en à votre médecin avant d’utiliser des plantes médicinales.

 

La ménopause; un accident de parcours?

Certains chercheurs s’intéressant à l’évolution de l’être humain ont voulu comprendre pourquoi les femmes perdaient leurs aptitudes reproductives bien avant l’âge de mourir. Lorsqu’on sait que dans l’évolution de l’espèce l’adaptation des êtres vivants vise toujours à promouvoir la descendance, à quoi pouvait bien servir ce phénomène de la ménopause? Seulement l’être humain (et quelques espèces de cétacés) pouvait vivre de 30 à 40 avant de mourir en étant infertile.

 

La première théorie proposée fût  que la ménopause était peut-être un accident de parcours. Comme  l’espérance de vie avait considérablement augmentée, avant elle ne dépassait pas beaucoup les 40 ans, peut-être que la femme homo sapiens avait été fertile toute sa vie et que les changements qui ont permis aux humains de vivre plus longtemps ont  fait apparaître la ménopause……Le bémol de cette théorie c’est qu’elle n’explique pas le fait que l’homme, lui, reste fertile jusqu’à environ 70 ans….

 

Une deuxième  théorie apportée,  est que le phénomène de la  ménopause aurait permis à nos anciennes générations de femmes  homo sapiens  de mieux protéger leurs enfants et petits enfants. En se libérant de la procréation elles pouvaient  mieux les aider à trouver de la nourriture et à survivre face à l’adversité (prédateur)  en leurs transmettant  ses compétences cognitives.

 

Une troisième théorie avancée par des chercheurs canadiens  met  la ménopause  sur la faute des hommes. Ils citent : les hommes préfèrent, de tous temps, s’apparier avec des jeunes femmes, des mutations se seraient accumulées au cours de l’histoire humaine, réduisant la période de fertilité féminine à une quarantaine d’années, puisqu’au-delà elle n’est pas nécessaire. Selon ces chercheurs, il est probable que les femmes aient été potentiellement fertiles tout au long de leur vie, il y a encore quelques dizaines de milliers d’années. Le goût de ces messieurs pour les jeunettes aurait favorisé des mutations qui ont fait baisser la fertilité féminine à un âge avancé ; ces mutations se seraient transmises à toutes les femmes*

Finalement, pour leur part, certains biologistes prédisent  la fin de la ménopause dans un futur proche,  expliquant;  la ménopause n’a ni utilité, ni sens puisque les femmes sont en pleine forme à l’âge de 50 ans  et qu’elles attirent elles aussi des hommes plus jeunes…..*

 

Peut-être ne connaîtrons-nous jamais la réelle théorie expliquant la ménopause, mais il est évidant pour moi que certaines femmes réagissent à l’arrivée de celle-ci  avec une certaine appréhension, elles se sentent en perte de quelque chose, plus anxieuse, voir même dépressive, comme si elles perdaient beaucoup d’intérêt et de sens….ce qui risque de  leur  apporter une entrée en ménopause plus difficile.

 

Tandis que d’autres femmes vont davantage réagir à l’arrivée de la ménopause  avec beaucoup plus de sérénité, de confiance et de joie. Elles se sentent utiles et joue leur rôle avec fierté. Il est évident que cet état d’esprit va jouer en leur faveur et facilité cette étape de leur vie.

 

Si vous êtes dans cette période  de la ménopause et que vous vous sentez mal; plus anxieuse, plus triste, peut-être est ce dû en partie à votre vision de vous-même, à vos croyances sur le vieillissement et l’avancée en âge. Pour changer cet état d’esprit,  il faut porter un  regard  différent sur cette étape de votre vie en dirigeant volontairement  votre attention sur d’autres vérités et croyances qui vont mieux vous servir.

 

Dans cette situation-ci se serait  d’accorder volontairement votre attention sur ce que vous avez créé et développé dans votre vie depuis les dernières années;  vos connaissances, vos compétences dans différents domaines, votre sagesse, votre compréhension différente de la vie, vos expériences. Il faut aussi diriger vos pensées sur les façons que vous pouvez partager  ces connaissances,  cette  sagesse  aux plus jeunes générations par exemple,  si  vous  êtes grand- mères, quel  soutien vous pouvez  apporter  à vos enfants  devenus parents si tel est leurs besoins.

 

Accordez aussi votre attention sur vos projets futurs, sur la liberté, qui pour certaines, vous retrouvez de plus en plus dû aux enfants qui vieillissent. C’est le temps de planifier et réaliser des projets qui vous ont toujours tenus à cœur ; suivre une formation, faire le chemin de compostelle, faire une retraite de méditation, prendre une année sabbatique, ouvrir un p’tit café , faire du bénévolat, participer à un voyage humanitaire, faire de la politique.….

 

Et  surtout….

 

Désintéressez-vous  de ce que vous avez en moins, ne passez pas des heures à vous scruter dans le miroir pour constater l’avancement en âge, ne perdez pas votre précieux temps dans des régimes amaigrissant qui ne font que jouer au yoyo avec votre corps. Mangez sainement, bougez, mais ne vivez pas dans la privation continuelle.

 

C’est à vous de choisir  la façon dont vous voulez voir votre entrée en ménopause, en faisant l’effort de porter votre attention sur ce qui est beau dans votre vie et de continuer à  créer  des instants de beauté qui vont devenir des alliés précieux de votre bonheur tout au long de votre vie.

 

* DossierSanteNutrition-24-Septembre-2013-Menopause-SD-75.pdf

Qu’est ce que je peux faire en « attendant » de guérir ?

Quels sont les avantages d’une consultation en naturopathie ?

Je rencontre beaucoup de clients à ma boutique de santé naturelle, qui suite à l’annonce d’un diagnostique par leur médecin, se demandent, outre les prescriptions pharmaceutiques, comment ils peuvent s’aider dans leur processus de guérison.

La question qui revient souvent est la suivante :

Susy si je viens te rencontrer en naturopathie qu’est ce que tu peux faire?

Voici ma réponse :

Je peux vous guider et vous aider à vous mettre en action  pour accélérer le processus menant à votre guérison.

Rencontre en naturopathie

Dès la prise du premier rendez-vous, je conseille fortement  à mon client de venir me voir avec un  diagnostique  précis et une évaluation la plus complète possible faite par son médecin.

Le diagnostique posé par le médecin va m’aider à mieux cibler mes questions…et des questions il y en a…. tant au niveau de l’alimentation, du mode de vie, des évènements que vit le client, de sa façon de gérer son stress……etc

L’objectif de ces nombreuses questions?

Comprendre ce qui peut avoir créé un terrain propice à l’apparition de la problématique de mon client.

Ma question préférée?

Qu’est ce qui est arrivé juste avant l’apparition de la problématique?

Je rencontre chaque jour, depuis plusieurs années, des clients avec des problématiques diverses et  je peux facilement dire que sur 10 personnes à qui je pose cette question, 8 me nomment clairement un évènement ou une situation précise,  qui a suscité une gestion difficile de leur émotion et occasionné une élévation de leur  stress  juste avant l’arrivée de la problématique.

Lors des rencontres je partage des outils pour aider le client à mieux gérer ses émotions, car une saine gestion du stress est très importante et son opposé peux être à l’origine de nombreux troubles de la santé en passant par l’insomnie, la dépression, les problèmes de digestion, de constipation, des symptômes de la ménopause plus intenses…..etc

Dans mon travail d’enquêteuse  je questionne aussi beaucoup sur l’alimentation de la personne en lui faisant remplir un journal alimentaire.

Journal alimentaire

Le journal alimentaire va nous aider à observer si elle a des intolérances où des allergies à différents aliments et ainsi les éviter. Je pourrai par la suite  lui donner des conseils dans la préparation des aliments de façon à préserver au maximum les vitamines et nutriments et aussi faire des choix alimentaires  qui vont  améliorer l’état de son système digestif et favoriser l’élimination qui sont  2 éléments clés d’une santé optimale.

Je questionne sur l’hygiène de vie de la personne; nombre d’heures au travail, nombre d’heures de sommeil, est ce qu’elle fait de l’exercice physique régulièrement, sa consommation d’alcool, de café,  tabac, drogue…

J’encourage et guide mon client dans la mise en place de  changements visant  le  rééquilibre naturelle de son organisme dans le but d’augmenter  ses capacités d’auto-guérison et d’augmenter son système immunitaire ! Pour se faire je vais aussi à l’occasion lui conseiller des plantes, des produits homéopathiques, des suppléments alimentaires qui vont le soutenir dans son processus de guérison.

Alors qu’est ce que vous pouvez faire en attendant de guérir?

Vous pouvez vous mettre en action en appliquant les changements nécessaires à une santé optimale!